• Conseil d'école de l'école maternelle du 4 novembre 2014

    Le premier conseil d'école de l'année 2014-2015 a eu lieu le 4 novembre 2014. Voici les questions posées par vos représentants FCPE ainsi que les réponses apportées.

    Vous pouvez également télécharger le compte rendu du conseil d'école tel qu'affiché sur le panneau d'affichage de l'école

    Télécharger « Procès verbalt1mat.pdf »

    Réponses au Conseil d’école Maternelle du 4 novembre 2014.

    Questions à la mairie :
    1. Pour l’accueil périscolaire.
    a. Est- envisageable de créer 2 formules de facturation ?

    Tarif TAP appliqué à l’accueil périscolaire jusqu’à 17 h (sans goûter, homogénéisation entre TAP et accueil périscolaire puisque l’inscription aux TAP n’est pas systématiquement assurée ).
    -Suite à une demande de la FCPE d’aligner les tarifs de l’accueil périscolaire sur ceux des TAP avant 17 heures, les enfants n’ayant pas forcément la possibilité d’accéder aux TAP pour des raisons d’effectifs, la mairie répond que c’est désormais prévu. Le tarif accueil périscolaire s’appliquera au-delà de 17 h, heure à laquelle sera distribué le goûter.

    b. La demi-heure de fin de journée supprimée cette année gène plusieurs familles.
    Serait-il possible de rediscuter de ces horaires ?

    Peut-être les enfants de l’élémentaire pourraient-ils être amenés à la maternelle pour limiter le nombre d’encadrant ?

    -La mairie répond qu’en contrepartie elle assure une garderie gratuite le mercredi de 12 h à 12h30 et que très peu d’enfants, voire certains jours aucun, étaient concernés par ce créneau.


    c. Pour les TAP et l’éveil musical, serait-il possible d’avoir une brève présentation du contenu de chaque activité ainsi que des intervenants ?
    -Me IMMER va « interviewer » les intervenants, car elle ne se voit pas leur demander un papier.
    Le professeur de musique va être de nouveau sollicitée.

    d. Lorsqu’un intervenant TAP est absent, les enfants sont redirigés vers l’accueil périscolaire. Quel mode facturation est-il appliqué ?
    -En cas d’absence le même tarif est appliqué.

    e. Il nous a été rapporté qu’un enfant posant des problèmes de discipline dans le cadre des TAP avait été renvoyé vers l’accueil périscolaire.
    Nous nous interrogeons sur l’image du périscolaire donnée à l’enfant.
    -Est-ce le rôle du périscolaire et de son personnel ?

    -Après s’être renseignée la mairie n’a pas eu connaissance d’un enfant puni.
    Un enfant a été pris en charge par le périscolaire car il était apeuré et ne voulait pas continuer le judo.

    f. Comment est géré le retour des enfants à l’issue des TAP ?
    Les intervenants ont-ils à disposition une liste des enfants mentionnant s’ils vont au périscolaire ou s’ils doivent les remettre à leurs parents ?
    Pourrait-on envisager, comme à l’élémentaire d’avoir du personnel de mairie, qui connaît enfants et parents, chargé de gérer la sortie des enfants ?
    -La mairie répond que la coordination à l’issue des TAP est maintenant bien gêrée.

    2. Centre de loisirs :
    a. Le transport au centre de loisirs qui a posé problème à la rentrée, a t-il été réglé ?
    Quelles solutions ont été apportées ?
    Concernant les parents qui souhaitent récupérer leurs enfants à 13-14 heures (travaillant le matin), il n’est actuellement pas possible de le faire avant 17 h.
    Quelle solution pourrait être envisagée ?

    -La mairie répond que le problème du départ au centre de loisirs le mercredi qui engendrait un repas très tardif pour les enfants en début d’année a été réglé. La mairie rappelle que c’est une compétence de la CDC. La CDC a mis en place un second bus qui permet à l’ensemble des enfants de manger en un seul service à 12h30.
    -Par contre la CDC, en accord avec le centre de loisirs, ne souhaite pas que les parents viennent chercher leurs enfants à l’issue du repas. Le repas au centre est associé à la participation aux activités de l’après-midi au centre. Des dérogations sont accordées si inscription de l’enfant à une activité extérieure.


    3. PAI :
    Quel protocole de communication entre les différentes parties (médecins, famille, enseignants et personnels de mairie) est appliqué lors de la mise en place ou du renouvellement d’un PAI ?
    Le médecin scolaire fait-il des présentations de protocoles à suivre à l’ensemble des adultes ayant des enfants en charge aux différents moments de la journée ?

    -Le protocole de communication ne prévoit plus de réunion avec le médecin suite à une décision de l’Inspection Académique.


    4. Accès école et sécurité.
    a. Accès par le chemin des écoliers : Est-il prévu un nouveau revêtement pour le sol ?
    Des enfants glissent régulièrement, que ce soit à cause des gravillons ou de la boue par temps humide.
    -La mairie pensait raboter la bute afin de réduire la pente.

    b. Ouverture du bâtiment à des activités extérieures (danse, musique … ) :
    Pour des raisons de sécurité, ne serait-il pas judicieux que les intervenants accueillent les enfants dès l’entrée du bâtiment, alors qu’actuellement de nombreux stationnent dans le hall ?
    La mairie a répondu pourquoi pas.

    5. Parking à vélo : Est-il prévu d’installer des râteliers ?

    -La mairie a commandé les râteliers.

    6. Cantine : Des aménagements sont-ils prévus pour limiter les nuisances sonores ?

    -La mairie répond qu’il n’y a plus de problème de bruit suite au décalage horaire. Lorsque les élémentaires arrivent les maternels ont fini donc plus besoin de faire de travaux.


    Questions à destination de l’équipe pédagogique :

    1. La FCPE remet aux coopératives scolaires les fonds récoltés lors des manifestations.
    a. A quoi servent ces fonds ?
    b. Avez-vous besoin de fonds ? Pour quels projets ?
    c. Où en sont les comptes de la coopérative ?
    Les comptes ont été détaillés dans le compte rendu.
    Les fonds servent à financer des commandes, des compléments de fournitures.
    La coopérative n’a pas besoin de fonds spécifiques, les finances sont correctes.

    2. Où en est l’équipement informatique ?
    -Voir le projet TICE dans le compte rendu.

    3. Comment sont gérés les problèmes d’allergie ou d’intolérance alimentaire lors des goûters d’anniversaire ?
    Les enseignantes vont faire attention.


    4. Nous nous interrogeons sur la présence récurrente de bonbons à l’école.
    Y-a-t-il eu une réflexion autour de ce thème, notamment dans le cadre du projet école ?
    -La présence de bonbons n’est pas excessive pour les enseignantes. Il y en a uniquement lors des goûters d’anniversaire.(une fois par mois). On évitera de donner des poches de bonbons.