• Concertation nationale sur le numérique à l’école

    Le ministère de l'éducation nationale lance une concertation sur le numérique à l'école. Pour y participer, vous pouvez vous rendre sur le lien suivant :

    http://ecolenumerique.education.gouv.fr/

    Concernant l'école élémentaire à Pompignac, un projet d'équipement en pc hybrides, à mi-chemin entre tablettes et mini-pc est en cours. L'achat d'un tableau numérique est également à l'étude.

    Ci-dessous, l'article de la FCPE sur la concertation sur le numérique à l'école :

    Dans la perspective de la généralisation du numérique à l'École prévue dans la loi de refondation de l’école, la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a lancé, mardi 20 janvier, une grande concertation nationale qui se déroulera jusqu'au 9 mars 2015. Pour ce faire, une plateforme numérique est mise à disposition du public, elle comporte des exemples d’expériences pédagogiques, un questionnaire en ligne et un espace de contribution ; Le débat s’adresse à tous les acteurs de l’éducation et donc aussi à nous parents.

    Cette consultation s’articule autour de 5 thèmes :

    • Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves - usages du numérique en classe et moyens à mettre en œuvre.
    • Le numérique, renouvellement et diversification des pratiques pédagogiques et éducatives
    • Le numérique et les compétences de demain - A l’ère du numérique, à quelles compétences l’école doit-elle préparer les élèves ?
    • Le numérique et la réduction des inégalités - Quels sont les conditions et les moyens nécessaires pour que le numérique contribue à la réduction des inégalités ?
    • Ouverture de l’école - Le numérique, un facteur d’ouverture de l’école à son territoire et à son environnement.

    Dans chaque académie des événements sont organisés, à commencer en Aquitaine par une table ronde organisée le 29 janvier dernier au lycée Gustave Eiffel. En voici quelques éléments de réflexion :

    Les usages du numérique en classe se développent lentement

    A travers le schéma académique de cohérence sont mis en place les ENT(Espaces numériques de travail) en partenariat avec les collectivités territoriales: Argos dans les collèges, LéA dans les lycées, et Aliénor dans les écoles. Certains freins sont techniques (accès au haut-débit des établissements scolaires, équipement des élèves), mais il faut aussi que les enseignants soient formés au numérique à l’école : formation initiale et continue, formation de référents du numérique, formation à distance (FOAD). A noter que les projets d’école et d’établissement vont devoir intégrer la dimension numérique.

    Le numérique à l’école pour faire réussir tous les élèves

    La diversification des supports est une plus-value, comme la baladodiffusion dans le second degré. Les écrans exercent un pouvoir de captation de l’attention ce qui un atout en classe.

    Les élèves à besoins particuliers devraient pouvoir être mieux aidés, plus largement le numérique doit permettre de réaliser la différentiation pédagogique nécessaire à la réussite de tous les élèves, en classe ou dans le cadre de l’accompagnement personnalisé ou de l’aide personnalisée. Les nouveaux supports comme les tablettes révolutionnent les pratiques pédagogiques car on passe du face à face de l’enseignant avec la classe, au face à face de l’élève devant son écran, guidé par l’enseignant. On parle alors du « lâcher-prise » de l’enseignant.

    A noter des expérimentations réussies d’applications destinées aux élèves autistes ; des exemples intéressants d’utilisation du téléphone dans la remédiation, également pour des élèves dys.

    A noter l’importance de la production de supports pédagogiques numériques de qualité, et pour cela de l’accompagnement nécessaire des enseignants. Le CRDP travaille depuis plusieurs années à recenser et valider des cours en ligne à proposer dans les ENT.

    Une ouverture au monde

    Le numérique peut aussi jouer un rôle de désenclavement des territoires quand le débit permet l’accès au streaming. A noter les travaux du Conseil Général pour mettre à niveau les collèges avec la fibre optique, la centralisation des achats qui permet de renouveler l’équipement des collèges, et d’assurer la maintenance.

    Le numérique, une fracture générationnelle

    Enseignants ou parents nous ne sommes pas nés avec le numérique, même si pour certains d’entre nous l’utilisons quotidiennement. Les jeunes d’aujourd’hui ont toujours 2 longueurs d’avance dans l’investissement des nouveautés numériques et des réseaux sociaux, ce qui ne veut pas dire qu’ils les maitrisent ni qu’ils ont conscience des dangers qui les guettent.

    L’importance de l’éducation aux médias et la culture de l’information revêt un sens tout particulier depuis les événements dramatiques de janvier. L’éducation aux dangers d’internet pour prévenir les nouvelles formes de harcèlement, mais aussi lutter contre les risques d’endoctrinement, sont de nouveaux sujets à prendre en compte par l’école que ce soit dans les CESC ou dans les programmes d’éducation civique. Les parents doivent aussi être impliqués comme co-éducateurs et informés de ces dangers.

    Le numérique, une fracture sociale

    Le développement très rapide de l’accès au numérique dans les foyers ne doit pas cacher une réalité d’inégalité d’accès au numérique : entre grands centres urbains et ruralité ; des inégalités aussi selon les catégories professionnelles et sociales, et selon le niveau de diplôme des parents. Le numérique est révélateur, et il est à l’image des inégalités sociales. On voit là l’importance de permettre à tous les élèves d’avoir grâce à l’école accès aux connaissances numériques comme autant d’atouts nécessaires à leur futur professionnel.

    Mais cette fracture sociale dans l’équipement des foyers doit être prise en compte et corrigée car elle constitue une inégalité pour le travail scolaire à la maison et donc dans les études.

    Corinne Aimé CDPE33